Cinéma

Coup de Coeur de la semaine : Zaiba Jabbar

+1+2+3+4+5

Zaiba Jabbar n’est pas un personnage de Star Wars mais une réalisatrice londonienne. Après avoir étudié au Central Saint Martins College of Art and Design dans la capitale anglaise, elle se lance tête baissée dans sa carrière. Dès 2008, un an après avoir obtenu son diplôme, elle réalise son premier film de mode. Un domaine dans lequel elle se fait remarquer par son approche ultra personnelle.

Zaiba Jabbar se permet même de déformer, maltraiter, violenter les créations. Une audace qui confirme une étonnante maturité. Certes, Charlie Le Mindu est par essence déstructuré, mais tout de même, peu ont osé ce que Zaiba Jabbar a affirmé.

Comme tous les réalisateurs de sa génération, Zaiba passe de la mode à la musique, utilisant les mêmes effets esthétiques pour les deux univers. Un objectif au plus proche du personnage, une plongée sans fioriture au sein d’une histoire. Une caméra à hauteur de narration. Que l’on retrouve aussi dans quelques films plus personnels.

 

Galerie
Publié le 01/04/2012