Cinéma

Coup de coeur de la semaine : Alexis Wanneroy

+1+2+3+4+5

Il vit à Los Angeles mais c’est tout simplement parce qu’il est talentueux et qu’il travaille pour DreamWorks. Mais Alexis Wanneroy est bien Français. Cocorico. Ce réalisateur de talent n’a pas fini de faire parler de lui, même s’il a déjà bien commencé.
Ne travaillant qu’avec une caméra DSLR, digital single-lens reflex camera, ou par animation, l’immense qualité d’Alexis c’est l’émotion. Bande son, angle de caméra, rythme du montage, lumière. Tout tend vers un seul et même but : restituer l’émotion du sujet. Une qualité particulièrement visible sur ses films touchant aux arts martiaux ou au boot camp, ou alors quand il met son bébé en scène, amenant toute la douceur du regard paternel.
Ses documentaires reflètent les mêmes points forts. En quelques minutes on entre pleinement chez un artiste. Plus que son univers, c’est sa psyché qui semble s’ouvrir devant nous, comme une fleur au matin.
Le meilleur exemple est peut-être son docu applaudi partout autour du monde, Pierre. L’histoire d’un Français qui joue à Spiderman sur Sunset Bd. Avec une tendresse et une vérité éblouissante.
Alexis Wanneroy, un cœur derrière une caméra, ça fait du bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie
Publié le 08/01/2012