Animation

Cannes 2012 # Walter Salles

+1+2+3+4+5

Adapté le roman culte, fer de lance de la Beat Generation, Sur La Route de Jack Kerouac (dont le manuscrit, rouleau de 36 mètres, est à voir au Musée des Lettres et Manuscrits) est un vieux rêve, puisque l’auteur lui-même voulait voir son œuvre portée à l’écran, avec Marlon Brando et James Dean en haut de l’affiche (un casting avec de la gueule, avouons le). Francis Ford Coppola va lui-même se battre trente ans pour se projet. Mais un jour, il voit Carnets de Voyage de Walter Salles et décide qu’il s’agit là de l’homme parfait pour porter Dean Moriarty à l’écran, 55 ans après son écriture. Francis Ford est d’ailleurs producteur du film.


Walter Salles est né à Rio de Janeiro. Il débute dans le documentaire dans les années 80 avant de toucher à la fiction en 1990. La crise économique brésilienne freinera quelque peu ses ardeurs cinématographiques. Jusqu’en 1995 et Terre Lointaine. Son premier succès international, il le connaît en 1998 avec Central Do Brasil qui reçoit l’Ours d’Or à Berlin.

En 2004, il présente à Cannes les Carnets de Voyage qui relate l’existence pré-révolutionnaire de Che Guevara.
En se coupant totalement de ses racines sud-américaines et en proposant pour la première fois un conte totalement international, Walter Salles se retrouve tout simplement parmi les meilleures places pour remporter la Palme d’Or.

Galerie
Publié le 27/05/2012