Cinéma

Alma Jodorowsky, artiste avec jean APC et sac CHANEL de rigueur

+1+2+3+4+5

Elle réalise, elle chante et elle joue. Non Alma Jodorowsky n’est pas une artiste de cirque du haut de ses 24 printemps. Mais la petite fille du génial Alejandro Jodorowky. Normal alors de se frotter à la fois à la réalisation, à la scène musicale et au jeu d’acteur.

En 2013, on se souvient d’elle. Elle jouait un rôle secondaire dans le drame d’Abdellatif Kechiche, La Vie d’Adèle, lauréat de la Palme d’or lors du Festival de Cannes 2013. Tout commençait bien, très bien même pour elle.
Malheureusement la secte Chanel lui a mis la main dessus. Et depuis ce jour, tout a changé. Les poses ne sont plus les mêmes. Les intentions non plus. Et c’est dommage. Parce que le talent était bien là.

Cela parait anecdotique mais Alma Jodorowsky est à l’image de sa génération. Puisque la position de la jeunesse dans le monde culturel ressemble à une bande d’illettrés heureux d’avoir fait un casse au salon du livre. Des agneaux contents d’aller à l’abattoir. Ils n’ont pas encore compris que Marx-Lénine-Staline-Mao-Arnault et Pinault sont les destroyers de la conscience humaine. Ils pensent qu’avoir un sac Chanel et 10 paires de baskets apporte intelligence et élévation esthétique.

Quelques super-riches avec l’aide de leurs médias-esclaves ont pris possession de la culture sans un coup de feu. La chose la plus étrange est que peu de gens comprennent ce qui est arrivé et la majorité semble même ne pas s’en soucier.

La solution du monde de la mode est de compter sur le passé grâce à la nostalgie et au népotisme (de Lily-Rose Deep à Alma Jodorowsky) au lieu d’affronter le présent pour créer un futur pertinent.

Les 25 dernières années ont produit un holocauste culturel mondial. Aucune liberté, juste un État. Aucun penseur, juste des bureaucrates. Qu’est ce qu’on peut dire après avoir écrit cela.

On peut rajouter peut-être que l’argent engendre la désillusion. Ils ne réalisent pas que lorsque Andy Warhol est mort en 1987, leur vision du monde est aussi morte avec lui. Leurs valeurs sont restés bloquées dans les années 80. Malheureusement pour la jeunesse du monde émergent ils contrôlent les médias et la mode…

Galerie
Publié le 30/09/2016