Cinéma

87e cérémonie des oscars – les pronostics de Michael Meilleur (part 5)

+1+2+3+4+5

On arrive gentiment dans la dernière ligne droite. Les films en compétitions débarquent en France et on peut progressivement se faire une idée de ce qui pourrait arriver dans cette (folle) cérémonie. Les Screen Actors guild awards ont sacrés Eddie Redmayne, Le producers guild of America Award a sacré « Birdman », American Sniper cartonne en salles et les Césars ont vomis leurs nominations montrant que le cinéma français n’a pas produit grand chose cette année a part un gros sac de n?uds un peu gênant transformant Yves Saint Laurent en mascarade et essayant d’attirer des stars hollywoodiennes (une fois n’est pas coutume) pour mettre un peu de piment dans leur soirée sponso par Lexomil. Bon courage à Kristen Stewart et Sean Penn. Même Laurent Laffite, pourtant maitre de cérémonie annoncé, a dit STOP !

Mais je m’égare. On passe tout de suite à la catégorie : « Meilleur Réalisateur »

5 élus et on regrettera tout de même l’absence de David Fincher dont le pourtant très bon « Gone Girl » a complètement été boudé. Pas de Nolan dont l’ « Interstellar » n’a visiblement pas convaincu et la grosse polémique aux Etats Unis (L’académie serait raciste et misogyne… T’en dis quoi ? ) sur l’absence de la réalisatrice noire américaine, Ava DuVernay, pour « Selma » qu’on aura du mal à juger puisque son film n’arrivera chez nous que le 11 mars 2015, autrement dit, bien après la bataille.

Le premier nommé est Alejandro Gonzalez Inarritu pour Birdman qui lui offre 3 autres nominations à titre personnel (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario) portant son total de nominations à 7 et sa 2e en tant que meilleur réalisateur pour Babel. Cette fois pourrait être la bonne. Comme nous vous le disions en introduction, la fin de parcours de « Birdman » est un ras de marée et ce film en plan séquence au pitch séduisant pourrait être salué à la réalisation compte tenu des partis pris forts engagés. Le réalisateur mexicain pourrait l’emporter au détriment de son film si l’académie, comme l’an dernier, décide d’harmoniser les récompenses. Si rien n’est sûr, cela pourrait le mettre en balance avec son concurrent direct : Richard Linklater.

birdman pic1
Michael Keaton et Alejandro Gonzales Inarritu « Prends la pose on nous prend en photos. Ben non pas la même que moi trou duc’. »

Dans « Boyhood » comme dans « Birdman » on retrouve une particularité forte. Au delà de la maitrise à la réalisation dans le film de Linklater, l’incroyable pari de tourner son film sur 12 ans pourrait être salué. Si la moisson de prix s’essouffle, le film et son réalisateur son toujours dans la course pour une victoire finale. Comme Inarritu, il est en course pour meilleur réalisateur, meilleur film et meilleur scénario à titre personnel. Un vrai bras de fer ! Si le Golden Globes ne lui a pas échappé cette année, c’est en revanche la première fois qu’il est nominé aux Oscars dans des catégories majeures (2 nominations en meilleur scénario original pour Before Midngiht et Before Sunset). Rien n’est encore joué  dans cette catégorie ouverte où les 3 autres candidats font des outsiders solides.

Déjà nommé comme meilleur réalisateur pour « Truman Capote », Bennett Miller se présente cette année avec « Foxcatcher » et un prix de la mise en scène au Festival de Cannes. Rien que ça. Si le film peut subir quelques longueurs, la réalisation ne manque pas de classes et de justesse, et que dire de la direction d’acteur ! Bennett a en 3 films confirmé l’étendu de son talent pour mettre en image des histoires (vraies et souvent dramatiques) le tout validé par l’académie qui a toujours salué ses films. Le mec est dans la place.

FOXCATCHER
Bennett Miller, Mark Ruffalo et Channing Tatum se préparent à une jolie partouze sur « Foxcatcher »

On a assez peu parlé de Wes Anderson jusqu’ici et pourtant son «The Grand Budapest Hotel » est un des films les plus représentés. (9 nominations ex aequo avec « Birdman »). Comme Inaritu et Linklater, Anderson est en compétition pour meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario. Ne l’oublions pas dans l’équation. A titre personnel ça me trouerai le cul qu’il gagne avec ce film que je n’ai pas aimé. Je trouve qu’Anderson est arrivé au bout du bout du bout de ses idées qu’il recycle à l’infini et son film m’a lassé. Même si j’ai apprécié certaines idées malines comme les changements de formats en fonction des époques, le reste m’a paru fade à force de tricks visuels recyclés. Mais ce n’est pas parce que ce film ne m’a pas emballé que Wes Anderson est hors course, lui qui a déjà reçu 2 nominations par le passé pourrait ce soir là considérablement remplir sa collection de statuettes.

grand budapest pic 4
Wes Anderson dirige Voldemort sur « The Grand Budapest Hotel » « Donc là tu fais un double salto au dessus des flammes, tu réceptionnes sur la moto 200m plus bas. Tu te prends une baigne par le gros type et il te casse la colonne vertébrale jusqu’à ce que tu craches du sang. On refera tout en studio avec des jouets pour le montage finale ça va être chanmé. »

Et pour finir, première et seule nomination pour Morten Tyldum (A tes souhaits) pour « Imitation Game ». Une réalisation académique maitrisé pour un film que j’ai trouvé réussi sans pour autant me transcender. Morten maitrise son sujet, en tire la sève pour amené son film où il doit aller et ça fonctionne. Devant sa caméra Cumberbatch (A tes amours) fait le job. C’est propre, c’est bien emballé et c’est bravo, mais probablement pas pour cette année le petit bonhomme doré dans sa résidence secondaire en Norvège.

Mon Favori
Richard Linklater (Boyhood)

Mon outsider
Alejandro Gonzales Inarritu (« Birdman »)

Vous êtes nombreux a m’envoyer vos pronos avec des petits messages d’amours, de menaces et autres gourmandises… Continuez comme ça, ça me donne de l’inspi pour mes soirées en solo.

 Envoyez vos pronos pour les 6 catégories majeures plus la catégorie de votre choix à l’adresse michaelmeilleur@apar.tv et vous gagnerez peut être un cours d’écriture avec le mec qui écrit vraiment les scénars de Besson. Ça doit être super intéressant comme cours…

Que des numéros 10 dans ma team
.
Meilleur is Better !

Galerie
Publié le 03/02/2015