Cinéma

30 documentaires scandaleux, polémiques, subversifs et controversés à voir ici en intégralité

+1+2+3+4+5

L’histoire des documentaires est truffée d’œuvres ayant déchainé passions, polémiques et débats. Et c’est justement ce que nous voulions particulièrement mettre en lumière ici. Des documentaires qui usent et abusent de l’esthétique de la catastrophe. Tout en sachant esthétiser l’horreur et la terreur. Et en gardant toujours à l’esprit que le docu est au cinéma ce que l’archéologie est à l’architecture….
Nous vous avons donc sélectionné des documentaires qui dérangent. Soit l’ordre public, soit les lobbies. Certain crieront au scandale, d’autres nous remercieront simplement. Bref, plus de 40 heures d’images vous attendent, il ne nous reste quant à nous qu’à vous souhaiter un bon visionnage…

The Corporation de Jennifer Abbott et Mark Achbar avec Michael Moore et Noam Chomsky
Pitch : Si l’entreprise a, légalement, les mêmes droits qu’un individu, pourquoi se conduit-elle de façon si peu humaine ? The Corporation montre que le comportement de l’entreprise correspond en tous points à celui d’un psychopathe: égoïste, menteur, se moquant totalement du bien-être et du respect d’autrui… L’entreprise est-elle un monstre indomptable ?

Earthlings de Shaun Monson avec Joaquin Phoenix
Pitch : En utilisant des caméras cachées et des images jamais montrées, Earthlings est une chronique de la conduite humaine face au monde animal.

The Internet’s Own Boy : The Story of Aaron Swartz de Brian Knappenberger avec Tim Berners-Lee, Cory Doctorow, Peter Eckersley
Pitch : Ce film raconte l’histoire de Aaron Swartz, programmeur de génie et activiste de l’information. Depuis l’aide qu’il a apportée au développement de RSS, l’un des protocoles à la base d’Internet, à la co-fondation de Reddit, son empreinte est partout sur Internet. Mais c’est le travail révolutionnaire de Swartz autour des questions de justice sociale et d’organisation politique, combiné à son approche sans concession de l’accès à l’information pour tous, qui l’a pris au piège dans un cauchemar légal de deux années. Cette bataille s’est terminée par son suicide à 26 ans. L’histoire d’Aaron touche une corde sensible chez des personnes même éloignées des communautés online parmi lesquelles il était une célébrité. Ce film est une histoire personnelle à propos de ce que nous perdons lorsque nous restons sourds à la technologie et à ses relations à nos libertés civiles.

Une contre-histoire de l’Internet de Sylvain Bergère avec Mitch Altman, Julian Assange, John Perry Barlow
Pitch : Internet a été créé par des hippies tout en étant financé par des militaires ! Cet improbable choc des cultures a donné naissance à un espace de libertés impossible à censurer ou à contrôler. C’est pourtant ce que cherchent à faire, depuis des années, un certain nombre de responsables politiques, poussant hackers et défenseurs des libertés à entrer dans l’arène politique.

L’histoire interdite du piratage informatique de Ralph Lee
Pitch: Les parcours de John Draper, pionnier du piratage informatique, et de Kevin Mitnick, le pirate informatique le plus recherché dans les années 80.

Big Pharma – Vaccination de Peter Moore
Pitch : Avec ces documentaires Peter Moore veut que le mythe de la confiance aveugle face aux vaccins s’effondre comme un château de cartes mais également que les mensonges à leurs propos soient bannis. Peter nous montrera comment des résultats d’études ont été falsifiés, du problème que pose le mercure et les adjuvants comme celui à l’aluminium dans leur composition, mais également que des alternatives existent.. Pour les réaliser, il à réuni les témoignages d’experts en médecine, d’avocats, de politiciens, de PDG et de chercheurs.

GasLand de Josh Fox avec Josh Fox, Dick Cheney, Pete Seeger
Pitch : Les plus importantes recherches de gisements de gaz naturel sont en ce moment entreprises à travers tous les États-Unis. La société Halliburton a développé une technologie de forage, la fracturation hydraulique, qui va permettre aux États-Unis de devenir « l’Arabie Saoudite du gaz naturel ». Mais cette technique est-elle sans danger ? Lorsque le cinéaste Josh Fox reçoit une lettre l’invitant à louer ses terres pour y faire un forage, il va sillonner le pays et découvrir en chemin des secrets bien gardés, des mensonges et des toxines…

Du big bang au vivant de Iolande Cadrin-Rossignol
Pitch : Notre planète « vivante » est la seule que connaisse l’humanité pour l’instant. Maisnous déployons une ardeur étonnante à l’exploration et la recherche des « autres ». Et cette nouvelle frontière suscite de vives passions. Jean-Pierre Luminet, cosmologiste, et Hubert Reeves, astrophysicien, entraînent les spectateurs dans une aventure scientifique inédite. En tant que guides et investigateurs principaux, ils décodent pour nous les images merveilleuses du télescope spatial Hubble et de la sonde WMAP. À leurs côtés, une équipe de chercheurs avant-gardistes et passionnés travaille dans l’ombre, scrute, et décortique le cosmos grâce à des instruments de plus en plus sophistiqués et à la puissance de leur imagination.

Un autre futur de Richard Prost
Pitch : 50 ans après, l’histoire des anarcho-syndicalistes espagnols, qui menèrent une révolution autogestionnaire au coeur de la guerre civile. Ce film est né de la volonté des vieux libertaires espagnols de reconstituer la mémoire collective de leur génération, et de nous en laisser témoignage. Dispersés par l’exil, affaiblis par l’âge, ils ont gardé une étonnante jeunesse lorsqu’il s’est agit de se lancer, une fois encore, dans une aventure commune. A Barcelone en 1936, la révolution qu’ils faisaient, ils l’ont filmée. Aujourd’hui, ils donnent à voir ces images lyriques arrachées au temps et aux persécutions, pour que leur témoignage et leurs vies ne se dissolvent pas dans l’oubli.

De la servitude moderne de Jean-François Brient
Pitch : L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde. La diffusion du film se situant volontairement en dehors de tout circuit médiatique ou commercial, il dépend de la bonne volonté des camarades d’en assurer la diffusion la plus large possible. Vous êtes donc tout à fait libres d’organiser une projection de ce film dans les conditions qu’il vous plaira. Le seul impératif est que la diffusion ou la projection de ce film doivent demeurer totalement gratuites. Il va de soi que les organisations nationalistes, racistes ou antisémites n’auront jamais notre approbation pour s’approprier ce film sous quelque forme que ce soit. Ils figurent bien évidemment au premier rang de nos ennemis.

Zeitgeist : The Movie de Peter Joseph avec Chögyam Trungpa, Jordan Maxwell, George Carlin
Pitch:Zeitgeist : The Movie est un film documentaire américain réalisé en 2007 par Peter Joseph, libre de droit. Le but central du documentaire est de dénoncer la création des mythes et leur exploitation par une minorité dominante pour contrôler les peuples. Pour cela il aborde plusieurs grands thèmes comme les origines du christianisme, le 11 septembre 2001, et le système bancaire.

If a Tree Falls: A Story of the Earth Liberation Front de Marshall Curry et Sam Cullman avec Lisa McGowan, Tim Lewis, Kirk Engdall
Pitch : Documentaire sur le mouvement environnemental radical Earth Liberation Front, condiséré par le FBI comme la principale menace de terrorisme intérieur aux Etats-Unis.

Le Rêve Americain de Harold Uhl et Tad Lumpkin
Pitch : Court-métrage d’animation narrant l’histoire de la monnaie et des banques à travers l’histoire ainsi que leur arrivée au sein des divers civilisations (en terminant par les USA). Ce court-métrage dénonce ainsi les pratiques des banques, les dettes des Etats, les banques nationales (réserve fédérale).

Orwell Rolls in His Grave de Robert Kane Pappas
Pitch : État des lieux sans concession du … système médiatique américain par des journalistes de renom, des professeurs d’université, un membre du Congrès, l’ancien procureur de Los Angeles, Michael Moore, des producteurs de TV et d’autres intervenants directement concernés. Un immanquable pour qui veut toucher du doigt l’état de dépendance des médias au pouvoir. Certaines similitudes frappantes avec la situation vers laquelle évolue la France, n’échapperont à personne.

Collapse de Chris Smith avec Michael Ruppert
Pitch : Collapse retrace le parcours de Michael Ruppert, un officier de police devenu journaliste indépendant. Il avait prédit la crise financière actuelle dans sa newsletter, From the Wilderness.

Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ?
Pitch : Dans cette période de crise économique, et face à la nouvelle crise financière qui vient, il est indispensable d’initier le plus grand nombre possible de citoyens au fonctionnement du système bancaire et monétaire. Qu’on le veuille ou non, l’argent reste le nerf de la guerre, au sens figuré comme au sens propre. La monnaie fait partie de notre quotidien, et pourtant nous en ignorons presque tout.

Fahrenheit 9/11 de Michael Moore
Pitch: Michael Moore retrace les événements autour du 11 septembre et montre la face cachée de la politique américaine.

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde de Jérôme Fritel et Marc Roche
Pitch : Plus qu’une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France. On l’appelle « la Firme », comme dans les romans d’espionnage des années 1980. Après s’être enrichie pendant la crise des subprimes en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été l’un des instigateurs de la crise de l’euro en maquillant les comptes de la Grèce puis en misant contre la monnaie unique. Un empire de l’argent sur lequel le soleil ne se couche jamais, qui a transformé la planète en un vaste casino. Grâce à son réseau d’influence unique au monde, et son armée de 30 000 moines-banquiers, Goldman Sachs a su profiter de la crise pour accroître sa puissance financière, augmenter son emprise sur les gouvernements et bénéficier de l’impunité des justices américaines et européennes.

La Stratégie du choc de Michael Winterbottom et Mat Whitecross avec Naomi Klein et Kieran O’Brien
Pitch : En 2007, Naomi Klein publiait La Stratégie du Choc. Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976. Friedman soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise les réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc. Naomi Klein la qualifie de stratégie du choc. En utilisant de nombreuses images d’archives Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

Paradise or Oblivion
Pitch : Le Projet Venus est une organisation qui promeut la vision du futur de Jacque Fresco, une société critique à travers laquelle, méthodes et traits socratiques, la pensée critique et la méthode scientifique sont promus comme méthodes de prise de décisions.

Les Nouveaux Chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat
Pitch : Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur. En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi. Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, « Les nouveaux chiens de garde » dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.

Outfoxed, la guerre de Rupert Murdoch contre le journalisme
Pitch : Documentaire nous montrant comment les médias sont manipulés et à la solde du pouvoir, en prenant comme exemple la chaine américaine « Fox News ».

Copyright, ou le droit de copier de Stéphane M. Grueso
Pitch : « Copyright, ou le droit de copier » est un documentaire sur la propriété intellectuelle, les droits d’auteur et la culture en Espagne à l’ère d’Internet. Le documentaire est coproduit par Elegant Mob Films et TVE.

Chomsky & compagnie de Olivier Azam et Daniel Mermet
Pitch : Noam Chomsky est sans doute l’intellectuel contemporain le plus célèbre au monde et le moins connu en France. On l’entendra sur France Inter pour la première fois dans une série d’entretiens exceptionnels avec Daniel Mermet et Giv Anquetil. La propagande dans les sociétés démocratiques, le terrorisme dans le monde, la politique extérieure des Etats-Unis, le mouvement altermondialiste, sont quelques-uns des thèmes abordés, ainsi que les limites de la liberté d’expression en France et aux Etats-Unis.

The End of Time de Peter Mettler
Pitch : Un essai cinématographique sur les différentes façons d’appréhender et d’imaginer le temps, riche d’une poésie et d’une puissance visuelle. Les réflexions filmiques de Peter Mettler sur l’origine, l’état et l’effet de toute existence rendent perceptibles la sensation individuelle du présent et l’influence de tout un chacun sur le futur. Le film nous entraîne dans une sorte de tourbillon qui, secondé par une bande sonore subtile, produit un effet presque psychédélique.

Le Revenu de base de Dani Häni et Enno Schmid
Pitch : « Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ». C’est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ? Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est raisonnable. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l’argent sous un jour nouveau. Un thème d’une actualité brûlante.

Grass de Ron Mann avec Woody Harrelson, Harry J. Anslinger, George Bush
Pitch : Un siècle de lutte contre la marijuana aux États-Unis au travers d’un portrait à la fois féroce et plein d’humour.

Black Panthers de Agnès Varda avec Agnès Varda
Pitch : En 1968, Agnès Varda est installée, en compagnie de Jacques Demy, en Californie. Cette année-là, elle décide de planter sa caméra à Oakland, près de San Francisco, au beau milieu d’une manifestation de militants du Black Panther Party exigeant la libération d’un de leurs leaders, Huey Newton.

Le Journal de Dieu de Sylvain Dreyer
Pitch: « Les barbudos débarquent sur la croisette ! ». Lors du Festival de Cannes de 1963, un film franco-cubain crée la surprise : El otro Cristobal, réalisé par Armand Gatti. Il ne sera jamais distribué en France. À la Havane, 50 ans après la victoire de la Révolution, Tertuliano, l’acteur qui incarne Dieu dans ce film, évoque son expérience du tournage, faisant au passage le récit subjectif d’une page de l’histoire cubaine : l’installation des barbus à l’hôtel Habana Hilton où il travaillait comme serveur et son expérience de milicien au moment de la crise des fusées.

Ayurveda, l’art de vivre de Pan Nalin
Pitch : Ayurveda est un voyage dans une des plus vieilles médecines au monde : une philosophie traditionnelle de l’Inde, que l’Occident découvre aujourd’hui.

End of Liberty de Alex Jones
Pitch: End Of Liberty expose dans une perspective de la vie réelle comment les États-Unis se dirige vers un effondrement complet de la société.

Dictateur : Un boulot de dingue de Alain Charlot

Afrique 50 de René Vautier

Albert Camus, la tragédie du bonheur de Joel Calmettes et Jean Daniel
Pitch: Le portrait conçu par Jean Daniel et Joël Calmettes tente de déconstruire l’image négative, tragique ou, a contrario, naïve qui reste parfois accolée à ce grand nom de la littérature et de l’histoire politique de l’époque moderne. Essayer de s’approcher un peu plus près de « la joie de vivre de l’homme, tendre à faire passer ce bonheur simple qui l’habitait et qui coule dans ses phrases… un bonheur bien sûr entravé, blessé, bientôt perdu de vue », tels sont les objectifs et le fil conducteur du film.

“Les films sont toujours des fictions, pas des documentaires. Et même un documentaire peut être une sorte de fiction.”
Philip Seymour Hoffman
“Les spectateurs ne trouvent pas ce qu'ils désirent, ils désirent ce qu'ils trouvent.”
Guy Debord
Galerie
Publié le 16/01/2017