Books

Sex Story – Philippe Brenot et Laetitia Coryn

+1+2+3+4+5

Pourquoi lui ?
Vous vous souvenez le jour où vous avez compris que vos parents avaient une vie sexuelle ? Et bien, cette bd vous file la même grande claque. Au fil des pages, non seulement vous comprenez que l’histoire entière, les plus grandes civilisations ne pensaient qu’au sexe, mais en plus, que le sexe a peut-être était l’un des acteurs les plus déterminants dans l’évolution humaine.
Vous réaliserez aussi que notre époque est loin d’être la plus libérée sexuellement, la plus assumée.

Où le lire ?
Bon, on évite peut-être les transports en commun, les crèches et les jardins d’enfants. Et encore, en ce qui concerne les transports en commun…

Le passage à retenir par cœur.
Page 7 : La disparition de l’os pénien. Désormais, l’homme bande sans tuteur : plus besoin d’os. Son pénis est plus grand, plus gros, plus fort, plus solide.
Page 9 : Les singes n’ont pas de fesses. la marche debout, renforçant les muscles fessiers, a doté l’homme d’un postérieur rebondi qui est aujourd’hui le premier attracteur sexuel, pour les hommes comme pour les femmes.
Page 48 : Cléopâtre était connue pour son rouge à lèvres irrésistible fait d’œufs de fourmis et de cochenilles broyées, philtre d’amour ensorceleur. C’est ainsi qu’elle a gagné son surnom de « Cléopâtre Chellon » (« grosses lèvres ») en exerçant son talent félatoire sur une centaine de gardes.

À qui l’offrir ?
À Christine Boutin.

0

Sex Story, Philippe Brenot et Laetitia Coryn, éd. Les Arènes BD, 197 p., 24,90 €

Galerie
Publié le 03/06/2016