Books

George Nelson : How To See

+1+2+3+4+5

Pourquoi lui ?
Simplement pour découvrir que George Nelson a été un immense designer américain. Tout comme Paul László, Charles Eames et Isamu Noguchi, il a conçu une panoplie d’objets hallucinants.
Par exemple, le designer se demande si les articles de sport étaient vendus dans les musées, aurions-nous une autre perceptions d’eux ? C’est justement à l’une des nombreuses questions posées par George Nelson dans cet excellent livre récemment réédité, « How To See » (ou « Comment Voir » en français) que le designer répond.

Avec sa carrière longue de 50 ans, George Nelson a eu une série de flashs créatifs, des éclairs d’inspiration comme tombés du ciel et lors desquels « l’individu solitaire découvre qu’il est connecté à une réalité qu’il n’avait jamais imaginée. »

Nelson déclara un jour que, pour qu’un designer apporte une réponse créative aux besoins humains, « il doit d’abord procéder à une rupture consciente et radicale avec toutes les valeurs identifiées comme opposées à l’humain. » Les designers doivent également garder en tête les conséquences de leurs actions sur les individus et la société. Il déclara qu’en fait « le design dans son ensemble n’est ni plus ni moins qu’un procédé permettant de relier le tout au tout. » Il ajouta qu’au lieu de se spécialiser, les designers devaient s’employer à élargir leur champ de connaissances et de compréhension.

Nelson y réussit à merveille comme peu avant lui, et, avec l’aide de ses flashs bienvenus, il contribua à l’avènement d’un design moderne et empreint d’humanité.

Où le lire ?
Sur un sofa Marshmallow (le fameux canapé guimauve) parce qu’il en est l’inventeur.

Le passage à retenir par cœur ?
Le design, pour l’individu moyen, affirme Nelson, « c’est la décoration appliquée à un gâteau ou à une voiture, une fleur de massepain ou une fenêtre « d’opéra ». En conséquence, les magasins regorgent de kitsch ».
Pour sortir de ces schémas, George Nelson affirme dans le livre, « il est nécessaire d’accepter la proposition que le design n’est pas de la décoration, mais une expression intégrale de ce qu’est une chose et de ce qu’elle fait. Les meilleurs dessins de l’homme sont des modèles de survie, tout simplement parce qu’ils traitent de la vie et de la mort plutôt que de considérations marketing. »

A qui l’offrir ?
A vos ami(e)s qui pensent révolutionner le design en publiant trois photos sur Instagram de leur salon.

About the book

A new edition of George Nelson's classic guide to visual appreciation, released on the fortieth anniversary of its original publication

Originally published in 1977 by iconic American furniture manufacturer Herman Miller, George Nelson's critically acclaimed manifesto on how to recognize, evaluate, and understand the objects and landscape of the man-made world has influenced generations of design professionals, students, and aficionados. Forty years later, this cult book has been brought back to life with a fresh, new look and feel. At a time when our collective fascination with design has gone global, by one of the 20th century's most important design thinkers and will continue to educate and inspire readers everywhere.
bout the author(s)

One of the founding fathers of American modernism, industrial designer and architect George Nelson produced some of the twentieth century's most iconic objects, and served as the long-time director of design at Herman Miller.
Galerie
Publié le 03/02/2017