Books

Adrian Tomine – Les Intrus

+1+2+3+4+5

POURQUOI LUI ?
Parce qu’Adrian Tomine est au roman graphique ce que Raymond Carver est à la littérature. A savoir un GÉNIE.
Et cette année, il revient avec rien de moins que six nouvelles dessinées autour de la tromperie, de l’illusion, de la désillusion, du handicap, du cancer et du harcèlement…Le tout avec un humour noir et mélancolique dont lui seul à le secret.
Même si il n’aime pas qu’on définisse ses œuvres comme des romans graphique, parce qu’aux États-Unis, « le terme est devenu synonyme de bande dessinée respectable. Je ne parlerais pas de roman graphique à propos de mon travail, je ne crois pas avoir accompli quoi que ce soit qui puisse être qualifié de roman », nous mettrons ça sur le compte de la modestie, puisqu’à nos yeux ses œuvres sont à chaque fois bien plus que des BD…Lisez-le, vous comprendrez.

A QUI L’OFFRIR ?
A tous vos neveux qui se disent réfractaire à la lecture.

OÙ LE LIRE ?
A côté du sapin du Noël, avec un verre de vin ou un joint d’herbe…

LE PASSAGE A RETENIR PAR CŒUR ?

1802_P1

1802_P2

1802_P3

1802_P4

1802_P5

1802_P6

1802_P7

1802_P7

1802_P8

1802_P9

1802_P10

1802_P11

1802_couv

Les Intrus d’Adrian Tomine, Cornelius, 120 pp., 23,50€.
Galerie
Publié le 07/12/2015