Art

URS FISCHER, L’EXISTENCE EN QUESTIONS

+1+2+3+4+5

250

En art, la création et la destruction sont intimement liées. Le Suisse Urs Fischer, à la manière d’un moine bouddhiste qui détruit son mandala, marie les deux dans un même élan artistique.
Il y a quelques années, la biennale d’Art Contemporain de Lyon avait déjà exposé une sculpture de jardin d’enfants en nourriture pour oiseau, le tout enfermé dans une cage pleine de pigeons.
Dans le même style, les installation d’Urs Fischer posent une question essentielle : l’éphémère est-il intrinsèque au beau ? Et si le beau ne peut être éternel, cela veut-il dire que Dieu est laid ? Est-ce pour ça qu’il ne se montre pas ?

251

252

253

254

255

256

257

258

259

260

261

262

263

264

265

266

267

268

269

270

271

272

273

274

275

Galerie
Publié le 21/05/2013