Art

THE PARASITE 2017 MARK EVEN

+1+2+3+4+5

Michel Foucault, Michel Serres et Mike Kelley approuveraient tous la dernière œuvre de Mark Even : THE PARASITE 2017.
A la manière de Michel Serres, Mark Even aborde ici la question du parasite en questionnant son statut social. Un point de vue qui consiste à faire du parasite une question de philosophie et ce faisant conduit à redéfinir conjointement art contemporain, philosophie et mode.

Un peu comme lorsque Mark Even a envisagé de créer une compétition pour un prix culturel entre Le Balloon Dog de Jeff Koons, et LESS MATERIALISTIC [COCK]. « Imaginez les deux œuvres exposées côte-à-côte à Los Angeles, avec un système pour compter le nombre de selfies pris en face de chacune d’elles. A la fin de l’exposition le travail qui a récolté le plus de selfies sera annoncé. L’art sera alors entré dans le système de valeur d’American Idol. La ‘performance’ ou, pour utiliser un terme plus radical, la Sculpture Sociale pourra ouvrir un débat dans le monde entier sur l’art, la célébrité et la valeur. »

Aujourd’hui avec une simple cagoule de cuir signé Calvin Klein, ou un cock ring Vêtements, Mark Even questionne les frontières poreuses qui séparent la mode, l’art, le sexe, l’argent et le pouvoir.

Étant actuellement en train de purger une peine de prison de 10 ans à BALSEC [Global Security]. Une infrastructure fédérale pour ceux incarcérés pour cyber-crimes. Mark Even incarcéré depuis 2015 à l’âge de 14 ans a déclaré utiliser ce temps en prison pour créer des œuvres qui sèment le doute quant aux marques, aux institutions, aux personnalités, aux plateformes médiatiques et à toutes les stratégies qui contrôlent les esprits de la nouvelle jeunesse partout dans le monde…

MARK EVEN Inanimate Friends (Dispositif), 2017

MARK EVEN | ABUSE VALUE (Dispositif), 2017

AD LOADING (DISPOSITIF) 2017 MARK EVEN

THE PARASITE 2017 MARK EVEN

Galerie
Publié le 22/05/2017