Art

Sylvester Stallone nommé par Trump à Washington, parfait exemple du réchauffement culturel

+1+2+3+4+5

Après vous avoir présenté les peintures de l’acteur Sylvester Stallone le mois dernier, nous étions à mille lieux d’imaginer qu’il allait être contacté par le président élu Trump pour être potentiellement nommé à un poste de premier plan dans son administration.

Rocky est un fan de longue date de Donald, ce qui explique sans doute qu’il se positionne comme probable président du National Endowment for the Arts, une agence fédérale qui octroie des fonds aux artistes aspirants et aux projets créatifs.
Si Stallone est officiellement nommé à ce poste, sa nomination devra être approuvée par le Congrès.

L’acteur a par ailleurs déclaré, « J’aime Donald Trump, c’est un grand personnage de Dickens. Tu sais ce que je veux dire ? Il y a certaines personnes comme Arnold qui sont plus grandes que la vie. Mais je ne sais pas comment cela se traduit dans la gestion du monde. »

Exemple parfait de ce que nous nommons ici depuis 2014 le réchauffement culturel. La même semaine où Kanye West a annoncé sa candidature aux présidentielles de 2024 après sa rencontre avec Donald Trump. De notre côté nous soutenons et nous avons prédit la candidature d’Angelina Jolie en 2024. On nous prenait pour des illuminés il y a encore deux ans.

Nous entrons en 2017 et avec l’accélération du monde, on commence à nous demander conseil sur le sujet. Conclusion, avoir de l’avance c’est bien, en avoir trop, c’est subir les moqueries de l’opinion publique. Un temps en tout cas. Jusqu’à ce que l’opinion se trompe complétement. Comme pour Trump quoi.

trump_stallone

Galerie
Publié le 16/12/2016