Art

[RADIATE] ZOÉ SAGAN

+1+2+3+4+5

En 2018, nous avons conceptualisé et réalisé avec la Oklyn Family les 3 premières vraies icônes alternatives du XXIe siècle. Le NOGUCCISYMBOL était la première vraie icône alternative du nouveau siècle, nous pouvons maintenant dire que la deuxième icône a été BEZOSIAN et la troisième, qui nous laisse encore sans voix, A-pop.

Commençons par l’icône NOGUCCISYMBOL qui est le premier visuel à remettre en cause la culture autoritaire du contrôle et de la surveillance du monde de la mode au 21ème siècle. Partant du constat que la révolution est dans votre esprit et qu’elle n’est pas à vendre (que ce n’est donc pas ce que vend Gucci) nous avons organisé une première exposition sous la forme d’une expérience visuelle pour contrer la propagande mondiale en cours venant de cette marque. Il va de soi que la jeunesse française boycotte Gucci pour son délit d’appropriation culturelle.

Est-ce que les manifestants en Mai 1968 étaient habillés en Gucci ? Est-ce que Jean-Luc Godard portait du Gucci pour filmer les manifestations de 1968 ? La réponse est évidemment non.
Pourtant la marque Gucci a osé l’inénarrable. S’approprier culturellement les manifestations de Mai 68 dans une campagne de communication sans un gramme de pertinence.

Ce détournement culturel est l’adoption d’éléments d’une culture minoritaire par les membres d’une culture dominante. C’est une forme de violation des droits collectifs de propriété intellectuelle des cultures minoritaires. A la manière d’une domination coloniale, tous les éléments de la révolution de 1968 ont été copiés et utilisés en dehors de leur contexte culturel d’origine. Tout est ici déformé, si Guy Debord pouvait voir le hashtag #GucciDansLesRues il retournerait immédiatement se suicider.

Pourquoi n’ont-ils pas réutilisé les évènements de Milan en 1969, bien plus puissants et subversifs que les évènements de Mai 1968 en France avec lesquels la marque Gucci n’a rien à voir ni de près ni de loin.
Cela ne correspond t-il pas pourtant à l’actuel cycle d’appropriation culturel que la mode affectionne tant ?

Peut-être que le peuple italien qui a su défier les dirigeants de l’époque n’auraient pas vraiment apprécié le clin d’œil venant de Gucci et ses 5 milliards d’euros de ventes annuelles. C’était pourtant un mouvement qui a porté les femmes et les ouvriers non-syndiqués au cœur de la lutte. Si les héritiers de ces combats sont amenés à voir le hashtag et les images de propagande #GucciDansLesRues ils risquent aussi malheureusement tous de vouloir finir comme Guy Debord. Nous avions donc décidé de déclarer sous le nom de notre mouvement culturel : La Société des Infiltrationnistes : FUCK GUCCI. FUCK ALESSANDRO MICHELE. FUCK GLEN LUCHFORD. FUCK CHRISTOPHER SIMMONDS. L’icône NOGUCCI nous est venue juste après ces événements comme une apparition.

Concernant maintenant notre deuxième icône BEZOSIAN qui est une application numérique qui supprime le besoin de toutes les hiérarchies établies du monde de l’art. En voici l’histoire. Après l’achat en son nom propre du Washington Post, nous avons prédit que Jeff BEZOS allait s’acheter la Galerie GAGOSIAN. C’était une information prédictive majeure. Et pour l’occasion nous avions crée une nouvelle icône représentant ce moment où l’art conceptuel devient JOURNALISME PRÉDICTIF.

Le marchant d’art, Seth Siegelaub avait d’ailleurs eu une vision prothétique en pensant que l’art conceptuel allait évoluer en journalisme prédictif. Pour être exact, Seth Siegelaub a écrit sur la transformation de l’art conceptuel en nouveau journalisme pendant les révolutions de 1968.

Et le plus intriguant dans cette histoire, c’est que c’est un schéma dessiné intuitivement sur une serviette qui a fait de son auteur l’homme le plus riche du monde moderne. Jeff Bezos avec une seule formule que nous avons transformé ici en icône a généré la stratégie commerciale la plus perturbatrice de notre époque contemporaine. L’homme le plus riche du monde peut être réduit à une icône qui peut être aujourd’hui utilisé pour perturber l’ordre du jour culturel.

Cette icône représente ce moment où l’art n’exige plus rien de personnes. Elle représente ce nouveau sentiment d’accomplissement de soi et laisse pour toujours derrière elle les définitions démodées et les formes de statut consumériste.
Elle représente ce moment où une personne du 21ème siècle peut être culturellement engagée sans avoir besoin de
de suivre les galeries d’art, les maisons de ventes aux enchères, les critiques d’art, les conservateurs, les magazines d’art, les foires d’art ou toute personne se faisant appeler « artiste ». Le monde de l’art est passé. Au suivant. Place à la prise de conscience.

Avec cette icône, n’importe qui, à tout moment, peut le voir et avoir une expérience esthétique. L’icône est anhistorique et non hiérarchique. C’est un signe de liberté personnelle. C’est un signe de liberté vis-à-vis des marques, des produits et de toute forme de propagande. Sa signification se produira avec son utilisation. Les collectionneurs d’art sont des spéculateurs et n’ont aucune influence sur le processus culturel. Ils sont intéressés par les mouvements des prix. L’icône représente un engagement continu avec un individu en capacité de saisir les mouvements dans son propre esprit.

L’icône n’a pas de nom ou d’expression verbale. C’est une expérience visuelle silencieuse. L’icône n’a aucune signification religieuse, aucune appartenance ethnique ou aucune identification de genre. L’icône est sans nationalité et elle est apolitique. L’icône est une protestation silencieuse. L’icône est en constante évolution.

Place maintenant à ce que nous nommons entre nous, le nouveau MTV de l’art, que nous avons imaginé comme le premier show en streaming dédié éditorialement à 100% à l’art du 21ème siècle. Ce nouveau mouvement culturel qu’est l’algorithmique pop dit A-pop, est à l’art du 21ème siècle ce que MTV était à la pop-culture au 20ème siècle.

Nous envisageons d’ores et déjà des partenariats financiers pour qu’un producteur représente pour nous le concept chez Netflix et Canal +. Ce serait à nos yeux un phénomène culturel et économique mondiale. La version artistique de Hypebeast.
La musique qui accompagne ici le logo est de Jean-Michel Basquiat et le logo a été réalisé par l’inénarrable STEVE OKLYN.

Nous nous adressons donc ici à toutes les sociétés de médias, indépendantes ou non, qui souhaiterait s’associer avec nous pour lancer la nouvelle plateforme A-pop qui sera la plus influente et la plus pertinente culturellement que l’occident ait connu depuis le lancement de MTV. Pour les détails, contactez directement : Aurélien Poirson-Atlan [aurelien@apar.tv].

"NOGUCCISYMBOL is the first visual to call into question the authoritarian FASHIONWORLD control and surveillance culture in the 21st century."

STEVE OKLYN

"BEZOSIAN is a digital application that removes the need for all established art world hierarchies."

STEVE OKLYN
Galerie
Publié le 25/07/2018