Art

Pierre Houlès, et « les femmes de sa vie »

+1+2+3+4+5

« Il y a bientôt 30 ans, un matin d’août, la police du 16e arrondissement découvrait le corps d’un joggeur. Il n’avait pas de papiers sur lui et ce n’est qu’après trois jours qu’il fut identifié. Il s’appelait Pierre Houlès. Il avait 40 ans. Il était l’un des plus flamboyants et séduisants photographes de sa génération« , nous rappelle Jean-Jacques Naudet, dans l’excellent Œil de la Photographie.
Il préparait le marathon ce matin là. Il aura vécu en sprinter. La galerie Myriam Bouagal rend hommage au grand photographe avec une exposition Life’s Too Short.
L’œil du Photographe rend hommage aux femmes de sa vie, nombreuses.

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

Galerie
Publié le 13/06/2014