Art

Mark Even DUMDUM [triptych], 2017 mixed media

+1+2+3+4+5

Il y a 100 ans Marcel Duchamp présentait au monde son « urinoir » qui a été jusqu’aujourd’hui l’objet le plus provocateur de l’histoire de l’art du xxe siècle.
Mais pile un siècle plus tard, c’est au tour de Mark Even avec « dumdum » de prendre à leur propre piège les « artistes » qui se veulent libéraux et tolérants avec les symboles même de la subversion avant-gardiste.
Avec sa dernière installation [THE PARASITE 2017 + LESS MATERIALISTIC 2017 + NOISE 2017 = DUMDUM [triptych], 2017] Mark Even ouvre un dialogue esthétique sur un siècle de créations contemporaines tout en brisant l’intégralité des règles du monde de l’art.

Mais vous devez vous demander ce que veut bien vouloir dire « dumdum » ? C’est simple ce sont des balles extensibles (qui ont aussi comme nom DONC « dumdum »), autrement dit, des projectiles conçus pour augmenter l’ impact, et ainsi produire une plaie de plus grand diamètre. Souvent utilisés pour la chasse et par certains services de police, mais elles sont généralement interdites pour être utilisés dans une situation de guerre…

La question maintenant est de savoir si la Fondation LUMA à Arles va sponsoriser ce travail.

Pour aller plus loin :

LESS MATERIALISTIC 2017 MARK EVEN

THE PARASITE 2017 MARK EVEN

MARK EVEN : « JE SUIS INCARCÉRÉ DANS UN CENTRE CORRECTIONNEL AMÉRICAIN »

CFC 2016 MARK EVEN ARTIST AMERICAN [B.2000]

MARK EVEN : 14 ANS, SURDOUÉ ET ARTISTE CONTEMPORAIN À COLLECTIONNER

[BORE] SERIES NO.1

BATTLESTATION & APOCALYPSE

L’ART N’EST PAS UN TRAVAIL. C’EST UNE ARME.

13.11 : For Paris from Mark Even.

title [history]

Duchamp "Fountain" 1917 DADA
EVEN "dumdum" 2017
100 year aesthetic dialogue: expanding bullet.

m/E
Galerie
Publié le 29/05/2017