Art

Marcel CastenMiller, sweet reality

+1+2+3+4+5

Il est calme, posé, étrangement sage pour son jeune âge. C’est ce qui frappe en premier chez Marcel Castenmiller. Une qualité pour un photographe qui se concentre sur les détails, les instants furtifs.
Top model, ses études de peinture et photo l’ont mené directement derrière l’objectif. De la peinture, il ne gardera que la passion, mais c’est le réalisme qui l’intéresse, et il le trouve sans intérêt en peinture. « Rester des heures a donné des airs réalistes à une peinture ne me donne pas l’impression de créer mais de copier« .
Alors Marcel Castenmiller se laisse porter par la réalité et par les atmosphères. Celle de Tokyo particulièrement. Une ville qui l’a frappé de plein fouet et qui n’a pas fini de l’inspirer.

Galerie
Publié le 05/01/2012