Art

Les Zigzags de Francesca Woodman

+1+2+3+4+5

Francesca Woodman, était une femme torturée. Suicidée en 1981, elle a toute sa vie montré les femmes dans des ensembles sinueux, en créant des photographies à géométrie variable, ou chaque élément de l’image n’existe que parce qu’il croise d’autres formes. Dans ses compositions, la vie urbaine et les corps des femmes se complètent pour former une irrégularité permanente, celle du Zigzag, comme une symbolique mystérieuse ou les corps et les objets se réunissent dans une abstraction surréaliste.

FW510_Untitled-New-York_1979-1980-_N.228_

FW511_Untitled-New-York_1979-1980-_N.229-N.228.1_

FW513_Untitled-New-York_1979-1980-_N.313_

FW514_Untitled-New-York_1979-1980-_N.325_

FW515_Untitled-New-York_1979-1980-_N.392.1_

FW517_From-Space2-Providence-Rhode-Island_1976-_P.010_

FW518_Untitled-Providence-Rhode-Island_1976-_P.054_

FW519_Untitled-Providence-Rhode-Island_1976-_P.057_

FW520_Self-Portrait-Providence-Rhode-Island_1976-_P.075_

FW521_On-Being-an-Angel-Providence-Rhode-Island_1976-_P.085_

FW524_Untitled-Rome-Italy_1977-78-_I.156_

FW525_Zig-Zag-Study_June-27_1980

Galerie
Publié le 22/09/2014