Art

La pornographie habillée d’Edouard Levé

+1+2+3+4+5

Cette magnifique série de l’écrivain Edouard Levé montre des scènes pornographiques absolument dérangeantes. Des hommes et des femmes forniquant tout habillés.
Edouard Levé, photographe et écrivain a commencé par la peinture, qu’il a totalement abandonnée après un voyage de deux mois en Inde pour se consacrer uniquement à la photographie.
Sa première série « homonyme » est composée de photos de personnes portant le même nom que des écrivains et artistes célèbres tels qu’Eugène Delacroix, Georges Bataille, Yves Klein ou Henri Michaux.
En parallèle le photographe commence une carrière d’écrivain et publie différents livres comme « oeuvres » ou encore « journal » fortement marqués par l’influence de Georges Perec. Ecrivain tourmenté, son travail est une quête constante d’identité, une recherche de ressemblance et toute son oeuvre s’en ressent notamment à travers ses séries de photos « Homonyme » et « Angoisse ».
Homme de talent, amer, perdu dans son époque, Edouard Levé confiera à son éditeur de l’époque, P.O.L un manuscrit intitulé « Suicide », trois jours avant de mettre fin à ses jours à l’âge de 42 ans en Octobre 2007.

« Si tu vivais encore, tu serais peut-être devenu un étranger. Mort, tu es aussi vivant que vif »

386-290x286

2103-600x600

1714-600x600

1617-600x600

1516-290x290

1421-600x624

1322-600x599

1227-600x600

1187-600x598

1031-600x600

929-600x600

832-600x600

735-600x600

639-600x600

551-600x608

468-600x599

Galerie
Publié le 30/09/2015