Art

Kamil Kotarba ou la solitude numérique

+1+2+3+4+5

Combien de fois nous sommes nous aperçus, seuls, que tout notre entourage avait à un moment précis la tête plongée dans le téléphone (et nous avec). Dans le métro, au bureau, et même avec des amis, il vient toujours un moment, où l’on profite d’un blanc, d’un instant de solitude, d’un prétexte, pour faire un « check » rapide de son téléphone. Cette nouvelle vie quotidienne que nos arrières grand pères n’ont pas connue se déroule étrangement dans les mêmes typologies de lieux. Toilettes, arrivée au restaurant, pendant les pubs au ciné, en attendant le métro, dans les transports en communs…
Nos vies quotidiennes sont devenues par instant des vies numériques. Notre dédoublement par les mains, qui à chaque instant privilégié passé avec notre téléphone nous rappelle que ceci n’est qu’une infime partie de nous. Cette série de Kamil Kotarba, à l’évidence simple est assez incroyable par la force du message qu’elle renvoie, à savoir le comportement néfaste lié au téléphone, vis à vis de soi, et des autres.

Screen Shot 2015-09-25 at 8.38.22 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.38.32 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.38.41 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.38.51 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.38.59 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.39.09 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.39.17 AM

Screen Shot 2015-09-25 at 8.39.25 AM

Galerie
Publié le 29/09/2015