Animation

Hirad Sab : enfant immigré et petit génie de l’art numérique

+1+2+3+4+5

Hirad Sab est un autodidacte qui a tout appris de la 3D seul sur internet. L’Internet est un refuge pour lui , surtout en tant  qu’artiste immigrant déchiré entre deux mondes, il est donc logique que l’art numérique soit son médium préféré. Pour lui, le refuge mondial aujourd’hui est Internet. Il offre vraiment la possibilité de participer mais comme un résident de l’ombre. Un sanctuaire de toutes sortes. Et dans ce sanctuaire de l’Internet, il collabore avec une variété d’artistes. Visuellement tous plus dingues les uns que les autres. A l’image de la vie d’Hirad Sab.
Lui qui a grandi en Iran jusqu’à l’âge de 17 ans , puis a vécu en Turquie pendant un an et demi au cours de son processus d’immigration. Il est maintenant très familier face à toute personne issue de la crise des réfugiés syriens. Ce qui est moins connu, cependant, ce sont les pensées et les sentiments des migrants une fois qu’ils ont atteint leur nouveau pays d’origine. Et c’est l’un de ses sujets de prédilection dans son art numérique 3D qui reflète ses expériences ainsi que son identité en conflit en tant qu’immigrant. Ce sentiment de perte, dans un monde bouleversé imprègne son art, qui présente souvent des thèmes funéraires avec une imagerie envoûtante.

Bref, on est tombés amoureux de lui et de son travail, on se dépêche de le faire représenter en France par un producteur qui aura la même passion que nous envers lui…

 

"Je suppose que je suis toujours dans un état de choc culturel, je me demande si d'autres personnes ressentent la même chose. Il y a beaucoup de choses qui me manquent ou qui ont été remplacées."
Galerie
Publié le 05/04/2016