Art

Henry Horenstein capture les créatures du néo-burlesque

+1+2+3+4+5

Mlle Saturne, Bonny Dunn, Angie, Dirty Martini, Dita Von Teese. Autant de jolis pseudonymes ne pouvaient qu’inspirer les photographes qui ont souhaité immortaliser ces jeunesses dédiées à l’art de l’effeuillage. Car ces jeunes femmes seront remplacées par d’autres, telle que l’exige la dure loi du corps. Henry Horenstein a consacré 8 ans de sa vie à capturer l’image de ces jeunes femmes (et hommes) qui ont fait du burlesque leur religion. Toutes en noir & blanc, ses images reflètent et documentent une nouvelle ère, celle du néo-burlesque, celle de jeunes femmes vivant à l’heure d’internet et des réseaux sociaux mais préférant consacrer leur temps a re-sacraliser un art né au XIXéme siècle dans les cabarets parisiens tels que le Moulin Rouge ou les Folies Bergères.
Du style, de l’humour, du fétichisme, et des histoires personnelles en filigranes à travers des photos touchantes et sexualisées de danse et de comédie.

AmberRayLosAngelesCA-680x463

CrotchandLegsElCidLosAngele-403x550

DanyellaDeMeuxLosAngelesCA-550x550

FishnetsNewYorkBurlesqueFes-370x550

FlambeauxNewYorkNY-680x463-1

Horenstein-Melody-Sweets-551x550

JackieBeatCaliforniaInstitu-403x550

LoversJamaicaPlainMA-550x550

PrincwPoppycockLosAngelesCA-403x550-1

VioletValentinoJacquesCabar-680x463

Galerie
Publié le 03/04/2015