Art

Alex Gross, pop art 2.0

+1+2+3+4+5

Il semblerait bien que le pop art fasse un retour en force. Les petits warholiens nourris au 2.0 commencent à envahir la toile et les galeries.
Alex Gross est l’un d’eux. Et un bon.
Ses peintures mélangent le fantastique et l’ultra réaliste, donnant au tout un air de rêve, de flash cérébral, d’épiphanie de divan. Le genre d’images qui s’imposent parfois à nous dans un état second et nous donne envie de nous réfugier en fœtus dans le coin d’une pièce.
La coloration acidulée des œuvres rappellent forcément l’influence asiatique. Un ingrédient constant chez les rejetons de la Factory. Une touche manga qui ajoute l’ingrédient apocalyptique au pop art version 3ème millénaire.

Galerie
Publié le 28/09/2012