Animation

Quand le monde nous échappe, il reste le corps

+1+2+3+4+5

Est-ce que le corps conditionne le raisonnement ? Si c’est le cas le réalisateur Simon Christoph Krenn devrait penser à consulter un psy. Même si son dernier film expérimental est un manifeste indirect pour prouver que nous habitons notre corps bien avant de le penser.

Comme si ici la nudité était antérieure au corps, et que le corps pouvait s’en souvenir. A savoir maintenant si le corps est le tombeau de l’âme ou le temple de l’esprit, ça c’est une autre histoire…

Parasitic endeavours (2017)
Sounddesign by Matthias Urban (matthiasurban.com)
http://www.facebook.com/simonchristophkrenn
Galerie
Publié le 28/11/2017