Ads

Nous sommes au début d’une guerre contre la pollution publicitaire

+1+2+3+4+5

La pub est devenu une taxe pour les pauvres et les illettrés technologiques, c’est un fait. Les nouvelles générations savent aujourd’hui que la technologie leur permet de se protéger contre les agressions publicitaires.

Mais dans moins d’un an tout le monde pourra se débarrasser cette pollution publicitaire en un seul clic. Derrière cette révolution ? Google et Apple bien sûr qui ont su anticiper que le vent était en train de tourner sur tous les continents.

Début 2018 donc, Chrome et Safari, qui partagent ensemble une part de marché mondiale de 68% pour les navigateurs, déploieront des fonctionnalités majeures visant à restaurer une expérience utilisateur décente.

Apple a annoncé que la prochaine version de Safari permettra aux utilisateurs de bloquer la vidéo en lecture automatique. Vous vous déplacez dans une page et, soudain, une vidéo promotionnelle commence à plein volume. Nous détestons tous ces problèmes, mais les intermédiaires continuent à vendre la fonctionnalité.

Apple va aussi bloquer la capacité des annonceurs de suivre les utilisateurs d’un site à l’autre. La fonctionnalité de suivi est un puissant rappel pour les annonceurs. À titre d’exemple, vous recherchez sur le Web une paire de chaussures de course et passez du temps sur différents sites d’e-commerce. Cela crée une sorte d’empreinte, sans jeu de mots et, pendant plusieurs semaines, presque partout où vous allez, vous êtes bombardé par des publicités pour des baskets – même si vous avez vraiment acheté une paire – parce que le système n’a aucun moyen de savoir si vous avez finalisé la transaction ou non. C’est l’un des stimulants les plus puissants pour les ad-bloqueurs.

Google va quant à lui renforcer ses efforts pour nettoyer l’écosystème publicitaire avec deux initiatives: l’intégration d’un système de filtrage publicitaire et le déploiement d’un nouveau système appelé « Choix de financement ».
Les deux sont des moyens expérimentaux pour compenser les éditeurs de la perte de revenus publicitaires découlant du déploiement de bloqueurs d’annonces.

Nous sommes juste au début d’un nettoyage massif de l’écosystème publicitaire qui aura des conséquences de grande envergure.

Comme nous l’expliquons ici depuis 2012, la pollution culturelle fini toujours par créer une révolution sociale. Nous avions un peu d’avance. L’industrie a su colmater les plaies plus longtemps que prévu. Mais il y a deux ans déjà nous publions un titre assez prophétique : POURQUOI ADBLOCK EST-IL LE SYNONYME D’UNE RÉVOLUTION SILENCIEUSE DE LA JEUNESSE MONDIALE ?

Pour mémoire, Adblock n’était donc que la partie émergée de l’iceberg en plus d’être le plus gros boycott de l’histoire de l’humanité. Depuis que l’éditeur du bloqueur de publicités Adblock a lancé dès 2015 son propre navigateur pour les téléphones et tablettes Apple, le nombre d’utilisateurs est en explosion. Selon Le Monde, Adblock Plus, revendique plus de 300 millions de téléchargements de son extension pour navigateur. Et selon Business Insider, le blocage des publicités s’approche des 200 millions. Et ce n’est qu’un début. Mais que se cache t-il derrière ce succès fulgurant ?

En premier lieu, nous pouvons enfin naviguer sans agression. Et qui n’a pas rêvé un jour en regardant la télévision de pouvoir couper à sa guise les espaces publicitaires ? Qui n’a pas rêvé de pouvoir zapper de sa radio des annonces sans intérêt ? Qui n’a pas voulu un jour déchirer les images de propagandes envahissant n’importe quel magazine ?
Aujourd’hui sur internet c’est enfin possible. Le consommateur a le pouvoir. Un pouvoir total. Monarchique. Sans dialogue possible…
La publicité sur internet vous ennuie ? En moins d’une minute, vous pouvez la faire disparaître à jamais. La publicité en ligne déforme votre expérience de lecture et de navigation ? Un seul clic ici et ce sera de l’histoire ancienne.

Alors oui effectivement, un monde s’écroule. Guy Debord serait d’ailleurs si heureux devant l’expansion massive d’Adblock. Et cette expansion folle s’explique simplement. Pour la jeunesse mondiale, Adblock est l’outil parfait pour affirmer leur désapprobation des multinationales qui leur ont si agressivement fait la chasse en tant que consommateurs, et les ont si précipitamment laissés sur le carreau en tant que travailleurs. Autrement dit, c’est une démonstration mondiale qui prouve que la publicité dégoute, voir même pire, effraie les nouvelles générations.

Installer Adblock en 2015 est un message fort. Presque politique. Venu d’un ras-le-bol généralisé. Et le plus fort dans cette histoire, c’est que les annonceurs et les publicitaires ont agressés les consommateurs sans vergogne pendant des années, parfois même avec une violence folle, et qu’aujourd’hui la réponse des consommateurs/utilisateurs est simple, douce, calme, et s’effectue littéralement en trois coups de pouce. La justice divine existe et il faut croire qu’elle est technologique.

Mais que va-t-il alors advenir de tous ces sites qui ne vivaient qu’au travers de la publicité en ligne ? Ils risquent de mourir. Tout simplement. C’est donc un tournant historique pour ce que nous nommons le sixième continent qu’est internet. Un tournant qui va avoir des conséquences transversales sur toutes les industries. Y sont-elles préparées ? Bien sûr que non. Alors profitons de ce « no man’s land » sans précédent pour continuer de créer et ainsi proposer de nouveaux modèles indépendants à tous ceux que nous avons connus jusqu’à présent. En commençant par comprendre qu’on ne présente plus un message mais qu’on démarre une conversation et qu’il ne faut plus inspirer l’acte d’achat aux gens mais simplement INSPIRER les gens…

Post-scriptum [à nos concurrents] : Nous savons que ce billet vient de vous donner littéralement la nausée. Nous savons que vous payez vos rédacteurs grâce à la vente massive de publicités en ligne. Nous savons que votre modèle est mort. Vous vous étiez moqué de nous parce que nous arrêtions l’intégration de « Display » sur APAR.TV. Alors un dernier mot nous vient à l’esprit pour clôturer ce débat déjà fini et il vient de Gandhi : « D’abord, ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez. »

Galerie
Publié le 19/06/2017