Ads

« Bumper Ads » ou quand les publicités passent du format de 30 à 6 secondes

+1+2+3+4+5

Tout va plus vite. Le travail. Les déplacements. L’amour. Et aujourd’hui, même les publicités s’accélèrent. Plus personne n’a le temps d’attendre. Plus personne ne veut s’ennuyer. 30 secondes pour attraper l’attention du consommateur c’est en train de devenir trop long, beaucoup trop long, surtout sur internet.

La propagande devait donc s’intensifier. Demain il faudra frapper la rétine du chaland en moins de 6 secondes. Avec Warhol, on pouvait espérer son quart d’heure de gloire, aujourd’hui ce n’est jamais plus de 60 secondes et demain ça sera donc moins de 6 secondes (avec un maximum de 180 images). A peine le temps de cligner des yeux. A peine le temps de respirer. Et surtout à peine le temps de penser et donc d’analyser.

A l’heure où les épisodes de séries sont en train de se raccourcir de 51 minutes à moins de 10 minutes, il faillait bien que l’industrie publicitaire s’adapte à cette future mode. Même si la jeunesse du monde émergent n’y trouve plus aucune pertinence et se rue sur les Adblockers.

Créativement pour l’instant ça ne vaut pas un clou, mais le format va se développer à une vitesse folle. On le sent venir puisque c’est déjà la troisième fois qu’on consulte APAR.TV sur ce sujet. L’argent est prêt à être décaissé. Les créatifs peuvent donc d’ores et déjà se mettre sur le sujet.

En attendant voici ce qui a été présenté au concours lancé (aux réalisateurs et agences publicitaires) par YouTube lors du SXSW ainsi que lors du Festival du film Sundance.

“Il ne faut pas être plus pressé que Dieu et tout ce qui prétend accélérer l'ordre immuable, qu'il a établi une fois pour toutes, conduit à l'hérésie.”
Albert Camus
Galerie
Publié le 20/03/2017